EDITORIAL


ADULTES DÉSAVANTAGÉS SUR LE PLAN DE L'ÉDUCATION:
QUELLE PLACE LEUR FAIT LE NOUVEAU PROGRAMME DE PLANIFICATION DE L'EMPLOI AU CANADA?

Par Susan Witter

En juin 1985, l'honorable Flora MacDonald annonçait une importante modification au Programme national de formation, la nouvelle "Planification de l'emploi au Canada", qui se propose de suivre une approche très large quant aux problèmes de la formation et de l'emploi. L'une des préoccupations premières est de placer les personnes insuffisamment éduquées et formées, c'est-à-dire de leur trouver un emploi - et d'accorder moins d'importance à la formation en classe.

Deux des six programmes, Intégration professionnelle, Développement de l'emploi, sont apparemment conçus pour les femmes et les hommes qui n'ont pas suffisamment d'instruction, qui ont relativement peu de formation professionnelle et qui sont sans emploi. Un seul des six programmes est axé directement sur les femmes: la section Réintégration professionnelle, destinée aux femmes qui n'ont pas fait partie de la main-d'oeuvre pendant au moins trois ans. Le programme Intégration professionnelle, qui concilie la formation et l'expérience de travail, stipule que trois quarts des 52 semaines maximales de formation doivent être faits d'une expérience de travail sous la supervision d'une entreprise ou d'une organisation. Ceci ne laisse donc qu'un quart du programme pour la formation hors des lieux de travail, c'est-à-dire en classe. Qu'arrivera-t-il alors à un adulte insuffisamment instruit, qui n'a fait des études que jusqu'en dixième année ou moins? Cet adulte aurait au maximum 13 semaines pour acquérir les connaissances fondamentales de lecture, d'écriture, de mathématiques, de science, de compréhension, d'expression et de raisonnement - ce qui n'est évidemment pas une période suffisamment longue.

Quels effets auront les programmes de la Planification de l'emploi au Canada sur le Programme de formation en établissement? Le Programme de formation en établissement sera-t-il intégré au Programme d'intégration professionnelle et à celui de développement de l'emploi? Si tel est le cas, cela aura de graves répercussions sur l'éducation de base des adultes, notamment sur les besoins d'apprentissage de la langue anglaise chez la population adulte insuffisamment instruite. Par exemple, comment peut-on espérer qu'une femme ayant 10 années ou moins d'études puisse terminer un programme de perfectionnement en 13 semaines?

Bien que des fonds soient disponibles pour les gens qui ont besoin d'une période de formation de plus de 13 semaines, ces fonds ne sont pas utilisés - du moins en Colombie-Britannique. Les projets d'Intégration professionnelle dont le financement a été approuvé sont "poussés", parce qu'il faut "commencer" dans les trois à quatre semaines suivant l'approbation. Ceci a pour effet que les coordonnateurs du programme se voient obligés d'accepter uniquement les requérants qui ont les niveaux les plus élevés d'éducation, qui sont prêts à suivre des cours de formation - et ceci exclut ceux qui ne sont pas qualifiés et pour qui, de toute évidence, les programmes étaient conçus à l'origine.

Jusqu'à présent, la Planification de l'emploi au Canada ne répond pas aux besoins de ceux qui sont désavantagés sur le plan de l'éducation, c'est-à-dire aux 29% de la population adulte canadienne qui a 10 années ou moins de scolarité. Les besoins de ces adultes qui ont un faible bagage scolaire ne correspondent pas aux exigences des programmes d'Intégration professionnelle, de Réintégration ou de Développement de l'emploi, qui ne prévoient qu'un perfectionnement minimal des connaissances fondamentales de mathématiques et de langue. La Planification de l'emploi ne répond pas davantage aux besoins de ceux qui doivent apprendre l'anglais ou le français comme langue seconde. Apparemment, ce groupe a été complètement oublié de la Planification de l'emploi au Canada.

Les programmes d'Intégration professionnelle et de Développement de l'emploi ne répondent pas adéquatement aux besoins de la population adulte insuffisamment scolarisée. Présumant que ces programmes peuvent changer, et vont changer, il est essentiel de résoudre immédiatement ce problème.



Back Contents Next